Les méthodes thérapeutiques que je propose

  • TCC (Thérapies Comportementales et Cognitives)

  • ACT (Thérapie d’Acceptation et d’Engagement)

  • Méditation de pleine conscience – Mindfulness –

  • EMDR ( Eye movement desensitization and reprocessing)

Titulaire d’un Master 2 en Psychopathologie, et au terme d’une longue réflexion sur l’efficacité des différentes formes de psychothérapies, j’ai complété ma formation par un Diplôme Universitaire en Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC). Ces psychothérapies ont démontré leur efficacité dans de nombreuses études cliniques sur un grand nombre de troubles psychologiques. 

J’enrichis régulièrement ma pratique de nouvelles approches telles que l’ACT (Thérapie d’Acceptation et d’Engagement, en anglais “Acceptance and Commitment Therapy”) et la méditation de pleine conscience en anglais « mindfulness ».

J’ai aussi choisi de me former en EMDR ( Eye movement desensitization and reprocessing) via l’organisme de référence en France EFPE (École Française de Psychothérapie EMDR).

 

Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC)
Les TCC sont basées sur les théories de l’apprentissage, les troubles psychologiques y sont envisagés comme résultants d’apprentissages problématiques. En thérapie, le patient qui veut se libérer d’habitudes qui le maintiennent dans un trouble psychologique est alors invité à effectuer dans sa vie quotidienne des « tâches thérapeutiques » à son rythme, c’est-à-dire des essais progressifs de nouveaux comportements qui demandent des efforts bien ciblés. Ces approches tentent aussi de mettre à jour ce que l’individu pense au travers de son dialogue interne et des images mentales présentes à son esprit dans certaines situations. Il s’agit également de mettre en évidence l’effet que peuvent avoir certaines pensées sur les émotions et sur les comportements d’évitement ou d’exposition dans les situations qui posent problème. Aider un patient à s’exposer à des situations qu’il s’est habitué à éviter demande un profond respect de la personne et de son rythme.

Cette démarche nécessite de la bienveillance et des outils qui permettent de gérer les émotions intenses. Ces psychothérapies intègrent à ce propos des méthodes de désensibilisation qui reposent sur des techniques de relaxation (training autogène de Schultz, relaxation progressive de Jacobson) que le patient peut apprendre en séance pour les utiliser dans les situations auxquelles il choisira progressivement de s’exposer. Les thérapies d’affirmation de soi font également partie des outils qui permettent de s’exposer avec plus de confiance en soi dans certaines situations sociales ou relationnelles, l’apprentissage de méthodes de communication affirmées contribue à restaurer l’estime de soi de patients ayant des difficultés à se faire respecter, ou à faire valoir leur avis, leurs sentiments ou leurs droits dans certaines relations.

Méditation de pleine conscience – Mindfulness –
Diverses études démontrent que les patients en souffrance émotionnelle passe un temps considérable à penser ou ruminer, que les personnes qui pratiquent la méditation de pleine conscience présentent moins d’affects négatifs et moins de symptômes dépressifs que des personnes n’ayant aucune pratique méditative. Cette rumination mentale est alors envisagée comme une cause significative d’un grand nombre de troubles psychologiques comme les troubles dépressifs. La pratique de la méditation de pleine conscience consiste alors à apprendre à porter son attention sur ses perceptions sensorielles présentes tout en laissant passer ses pensées, sans s’y attarder, et en revenant autant que possible aux sensations corporelles, notamment en portant son attention sur la respiration. Cette démarche thérapeutique nécessite un entraînement régulier et guidé que le thérapeute doit également suivre au cours de sa formation. Des études montrent un niveau de stress plus bas et une meilleure capacité à réguler les émotions chez des méditants, mais aussi moins de rumination ainsi qu’une plus grande disponibilité attentionnelle envers le monde extérieur.

Il existe un grand nombre de psychothérapies, chacune implique un contenu théorique et pratique. Les théories correspondent aux modèles qui permettent la compréhension des troubles psychologiques. Ils renvoient plutôt aux questions “Qu’est ce que j’ai ?” et “Pourquoi ?”. Les corpus pratiques renvoient quand à eux aux méthodes d’intervention, c’est à dire au soin proprement dit, répondant de la sorte à la question du “comment ?”. Malgré leurs spécificités, toutes ces psychothérapies passent par l’entretien clinique qui donne naissance à une relation humaine et à un engagement collaboratif. C’est pourquoi je privilégie une attitude d’empathie, de chaleur, d’authenticité, et un regard bienveillant envers les patients.
Ces ingrédients sont pour moi indispensables dans une relation thérapeutique. Il m’importe également de dispenser un travail de qualité qui repose sur des méthodes efficaces qui ont fait l’objet d’une validation scientifique dans le cadre de la recherche clinique en psychothérapie.

Toutes ces méthodes (TCC, affirmation de soi, relaxation, méditation de pleine conscience, EMDR etc.) issues de différentes approches théoriques sont intégrées dans les thérapies que je propose, et sont employées de façon adaptée en fonction des besoins spécifiques des patients. On peut alors parler de thérapies intégratives. Ainsi chaque prise en charge est unique, sur mesure, car chaque patient présente une problématique particulière et singulière.